Comment choisir une lampe frontale ?

Pour choisir une bonne lampe frontale, décidez pourquoi vous en avez besoin. Pour la randonnée, le jogging, le cyclisme nocturne ou simplement les excursions en plein air afin de ne pas vous perdre dans la tente la nuit. Plus la tâche est difficile, plus vous devez étudier de près les caractéristiques de la lampe frontale.

Les caractéristiques générales

Puissance (en lumens) : plus la lampe de poche est puissante, plus elle brille (à condition que la batterie soit complètement chargée).

Portée du faisceau lumineux (en mètres) : détermine la distance à laquelle la lampe de poche éclaire. La lumière peut être proche, lointaine et mixte. Celui du milieu convient si vous devez installer un camp dans le noir, cuisiner des aliments, regarder la carte. Le lointain est nécessaire aux cyclistes, coureurs, grimpeurs, il éclaire la route ou le mur loin devant. Le mixte est pratique dans un mouvement où vous avez besoin de voir simultanément ce qui est devant et ce qui est sous vos pieds.

Voici des conseils utiles en vidéo :

Poids (en grammes) : plus la lampe de poche est légère, plus elle est confortable et moins elle se sent sur la tête. Les lampes frontales pèsent entre 50 et 150 grammes, mais elles sont aussi plus lourdes. Le poids dépend du nombre de fonctions, du type de fixation (élastique, sangle, cordon), du type et du nombre de piles (pile rechargeable, piles ou bloc-piles séparé). Les lampes de poche les plus légères sont les plus simples, avec 1-2 modes.

Le degré de protection du boîtier contre l’humidité et la poussière (indice IPXX) : le premier X après IP signifie protection contre la poussière, le second, protection contre l’eau. Si un seul chiffre est spécifié (par exemple IPX4), cela signifie que la lampe de poche a réussi le test d’éclaboussures uniquement et que le test anti-poussière n’a pas été effectué. En savoir plus sur la signification des numéros d’index dans l’image.

Pour les randonnées en montagne et l’alpinisme

Les ascensions commencent généralement avant l’aube. De loin, un groupe d’alpinistes ressemble à un mince fil rougeoyant, chacun a une lampe frontale. 

Lors de l’ascension, il est important que l’espace sous vos pieds ou sous vos bras soit bien éclairé : ainsi vous remarquerez immédiatement une fissure dans un glacier, un trou, un rocher ou une corniche nécessaire à laquelle vous devez vous agripper.

La randonnée et le camping

Dans le trekking, la randonnée simple et les loisirs de plein air, une lampe de poche est nécessaire sporadiquement et principalement dans le camp. Une exception est si vous n’avez pas eu le temps d’atteindre le parking avant la tombée de la nuit et que vous devez mettre en évidence le sentier. 

Les exigences pour ces lampes sont moins strictes. Par exemple, une puissance élevée n’est pas nécessaire : pour planter une tente et faire des affaires dans le camp, un large faisceau diffusé suffit. Si vous avez besoin d’une lampe de poche pour le trekking avec des nuitées dans des refuges ou des campings où il y a de l’électricité, regardez de plus près les modèles avec batterie, vous n’avez pas besoin de transporter une charge supplémentaire de batteries.

Alicia L.

Randonneuse dans l'âme, j'aime les grands espaces, la nature, la montagne ... J'essaie de vous transmettre un peu de ma passion dans mes articles et vous faire découvrir des coins vraiment sympas :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.