Une randonnée le long du GR20 en Corse

La Corse est une île de la mer Méditerranée. Les montagnes se refusent à être apprivoisées et la nature règne. Au fil des siècles, l’île, qui est une région de France, a été envahie plus de deux cents fois. La population locale, farouchement fière, adore citer « Souvent envahie, jamais mise sous terre ». C’est une attitude et un esprit qui perdurent aujourd’hui.

Le paysage de la Corse est très sauvage avec des crêtes rocheuses, forêts vierges pleines de plantes aromatiques, rivières tumultueuses aux eaux cristallines, hautes pâturages où les bergers font encore paître leurs moutons et tanières forestières où les cochons sauvages se nourrissent dans les sous-bois. Pour ceux qui aiment les statistiques; la Corse est la quatrième plus grande île de la Méditerranée, après la Sicile, la Sardaigne et Chypre. Il mesure 183 km de long, 83 km de large et possède 1000 km de côtes avec plus de 200 plages.

Qu’est-ce que le GR20

« GR » représente l’expression française utilisée pour décrire un sentier, qui fait partie du réseau européen de sentiers de randonnée longue distance. Il fait référence à une « Grande Randonnée », ce qui signifie une « longue marche ». Les sentiers en France à eux seuls parcourent environ 60 000 kilomètres. Chaque itinéraire est identifié par un numéro, le GR20. Vous savez que vous faites de la randonnée sur un GR si vous suivez des éclairs de peinture rouge et blanc, que l’on trouve de temps en temps sur les rochers ou les arbres. Le GR20 mesure environ 180 km de long, s’étend du nord au sud sur la colonne vertébrale de la Corse et prend environ 15 jours à la plupart des randonneurs.

Voici une vidéo présentant ce circuit :

L’achèvement le plus rapide du parcours est un incroyable 31 heures réussi par la coureuse de montagne française, Françoise D’Haeneen 2016. Le sentier du GR20 passe entre les villages de montagne de Calenzana au nord et Conca au sud. La section nord a une réputation redoutable pour le brouillage rocheux et la recherche d’itinéraire difficile, tandis que la section sud, bien que toujours très difficile et rocheuse, a une réputation plus douce.

Qu’est-ce qui rend la Corse si spéciale ?

C’est sauvage ! Vingt pour cent de l’île est composé de forêt. Envahir ce paysage sauvage avec son terrain montagneux et sa forêt dense exigerait une force très déterminée et a certainement été une mission décourageante pour toute armée d’invasion. Aujourd’hui, en discutant avec les habitants des villages, vous constaterez qu’ils n’hésitent pas à faire comprendre qu’ils sont corses et non français.

En effet, il existe toujours un mouvement séparatiste sur l’île, qui appelle à l’indépendance de la France. Ce n’est qu’à la fin des années 1990 que la violence séparatiste, y compris les bombardements de bâtiments publics, a été maîtrisée. Bien qu’il puisse y avoir des appels continus à l’indépendance, la Corse est aujourd’hui un havre convivial et sûr pour les touristes et les habitants sont ravis d’accueillir les visiteurs.

Alicia L.

Randonneuse dans l'âme, j'aime les grands espaces, la nature, la montagne ... J'essaie de vous transmettre un peu de ma passion dans mes articles et vous faire découvrir des coins vraiment sympas :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *